multi
entreprenariat

Es-tu multipotentiel ?

Partager cet article

Pour ceux qui me suivent régulièrement, vous savez que je me remets sans cesse en question. Le syndrome de l’imposteur, je le vis quotidiennement dans toutes les sphères de ma vie et c’est épuisant ! Je me suis même demandé si j’étais normal. Puis j’ai découvert que je n’avais pas une maladie mentale, mais que j’étais multipotentiel.

Multi quoi ?

Être multipotentiel c’est de s’intéresser à plusieurs domaines ou sujets à la fois. C’est un besoin presque viscéral de vouloir tout connaitre, tout apprendre. C’est aussi avoir une curiosité insatiable. Mais c’est aussi, de se lasser rapidement d’une activité qui demande à reproduire des tâches répétitives.

Comment je l’ai découvert

Lors de mes nombreuses recherches et visionnements de vidéo (merci à ma grande curiosité !), je suis tombé sur la conférence TED d’Émilie Wapnick. Cette vidéo m’a fait un grand bien, car j’ai enfin pu mettre un nom sur ce que je vivais en plus de voir que je n’étais pas seule à vivre avec la multipotentialité.

T’est-il déjà arrivé d’avoir ce genre de pensée ?

  • Je n’arrive pas à savoir ce que je veux faire dans la vie
  • Il y a tellement de choses qui m’intéressent, je n’arrive pas à me tenir qu’à une seule chose
  • Pourquoi ne vais-je jamais au bout des choses ?
  • Tout le monde semble avoir un talent et je n’en ai aucun
  • Je ne serais jamais experte en rien

Si toi aussi tu as déjà eu ce genre de pensée, tu es probablement comme moi une multipotientiel. Ce passage de la vidéo d’Émilie Wapnick est vraiment venu me chercher, car il explique totalement le sentiment qu’éprouve une multipotentiel.

" Je m’intéresse à quelque chose, je m’y plonge à cœur perdu, j’y vais à fond et je deviens assez douée pour ça, quel que soit le sujet. Puis arrive un moment où je commence à m’ennuyer. Et généralement je me force à continuer quand même parce que j’ai investi tellement de temps et d’énergie, et parfois même de l’argent dans ce domaine. Mais au final, ce sentiment d’ennui, ce truc qui me fait dire « ouais, j’ai compris, ce n’est plus un challenge pour moi » devient trop fort et je finis par abandonner.

Et alors je m’intéresse à autre chose, qui n’a absolument rien à voir et je me plonge dedans, j’y vais à fond et je me dis « Oui, j’ai trouvé ma vocation ». Mais encore une fois arrive ce moment où je commence à m’ennuyer et finalement laisser tomber. Et alors je découvre autre chose de nouveau et de complètement différent et je me plonge dedans… ."

Comment trouver l’équilibre professionnel quand on est multipotentiel

Trouver sa place dans un domaine professionnel peut être un véritable défi pour la multipotientialiste. Il est difficile de se fixer lorsque l’on a plein d’envie et que l’on veut tout explorer. La première chose à faire est de trouver ce qui nous motive.

Trouver son fil rouge

Le fil rouge c’est le fil conducteur de tout ce qui vous passionne. Pour ce faire, vous devez vous poser les bonnes questions.

  • Quelle activité avez-vous plaisir à effectuer ?
  • Quelle est l’activité ou vous ne voyez pas le temps passer ?
  • Quelle tâche effectuez-vous avant même que l’on vous le demande ?
  • Hors mis le côté financier, si vous aviez les moyens financièrement, quelle activité vous pourriez faire de vos journées ?

À partir de cette liste de question, vous allez pouvoir voir le fil rouge qui relie ces différents centres d’intérêt.

Solution professionnelle pour multipotentiel

Il y a plusieurs solutions pour trouver le ou les jobs dans lesquels la multipotentialiste peut être heureuse.

  • Créer son job sur mesure: devenir entrepreneure peut être une solution pour la multipotentialiste, car l’entrepreneur n’est cantonné à rentrer dans une case en particulier. Il est possible de se spécialiser dans plusieurs domaines connexes et de gagner sans vie en offrant ses services.
  • Le slashing: le slashing ou le multiemploi, cumuler plusieurs emplois tels que consultante pendant la semaine, community manager le jour et secrétaire le soir… bref c’est une façon pour la multipotentialiste de s’épanouir en n’ayant pas de tâche répétitive.

Ce ne sont là que quelques solutions pour trouver son équilibre professionnel.

Cet article te parle ? es-tu multipotentiel ?



Cet article vous a plu ? Notez le !

Es-tu multipotentiel ?
4 (80%) 1 vote



Es-tu multipotentiel ?

 cet article t’a plu, partage-le sur Pinterest !

 

 

vous aimerez peut être aussi

12 Comments

  1. Bonjour Annick,
    Super article! Malheureusement c’est tout moi. Malheureusement parce que je ne sais toujours pas ce que je dois faire pour m’en sortir, pour réussir à me fixer…
    L’avenir me le dira.
    Sylvie

    1. join the club ma belle sylvie ! il faut être patiente et faire un travail sur soi pour y arriver.

  2. Je ne connaissais pas du tout ce terme et c’est une belle découverte. Je m’y reconnais beaucoup, et ça me fait surtout penser à l’un de mes proches. Je vais lui partager l’article et la conférence Ted !

    1. je suis contente que cela t’es plu, merci pour le partage !

  3. carnetderoses says:

    Wahou ! Merci j’ai l’impression que ton article me révèle quelque chose d’assez important sur moi. Comme toi, je suis très curieuse et m’intéresse à tout. Une fois mon sujet assimilé je me détourne de lui. J’ai le besoin insatiable de « capter » mon cerveau. Et malheureusement, je me lasse énormément. Aujourd’hui j’essaie de « vivre l’instant » présent et de me reconnecter. Mais c’est assez difficile. Je ne connaissais pas la notion de « slashing ». Peut-être une solution à envisager pour moi 🙂 !
    Belle journée.

    1. je suis contente que l’article tes plu. pas facile de mettre son cerveau à off et de se reconnecter à soi-même.

  4. Hey coucou Annick 🙂 Vraiment très sympa ton article ! J’ai appris que je l’étais aussi, mais j’ai creusé un peu plus loin et il y a quelques mois j’ai eu la confirmation que j’étais haute potentielle. La multipotentialité est très souvent liée à une douance (pas toujours, mais ça assez souvent le cas). Ce n’est pas toujours facile de vivre en ayant perpétuellement besoin de nouveaux challenges, sans compter les soucis professionnels que ça engendre… j’espère que ton article aidera de nouvelles personnes à se reconnaître et à comprendre qui ils sont 🙂 Bises

    1. en effet, j’ai aussi pousser un peu plus loin et je pense faire le test pour la haute potentielle. j’espère aussi que cet article aidera les personnes multipotentil a mieux se comprendre.

  5. Coucou Annick,

    je me retrouve légèrement dans ce que tu décris car dans certains domaine c’est ce que je peux ressentir. J’ai envie de tout faire, beaucoup trop de choses finalement je ne vais pas au bout de toutes par manque de temps mais lorsque j’ai atteint un certain objectif je suis du genre à laisser tomber aussi et me dire « c’est bon c’est fait! »…

    Bisous

    1. ah que je te comprend ! je suis pareil !!

  6. Bonjour Annick, ton article m’interpelle car je peux enfin moi aussi donner un nom à ma bougeotte. J’ai trouvé un certain équilibre dans mon déséquilibre en étant à la fois conductrice de transport en commun, représentante du personnel, conseiller du salarié puis juge aux prud’hommes et enfin ces derniers temps, je m’ennuie dans mes fonctions de représentante du personnel et je ne me présenterai donc plus aux prochaines élection professionnelles car j’ai trouvé une autre passion celle de rédiger mes articles sur mon blog. Dans 4 ans, au moment de ma retraite, non seulement je continuerai mon blog voire un autre et surtout j’aimerai créer du contenu vidéo ASMR. Avec la « bougeotte », la curiosité, bref le multi potentiel, il faut toujours avoir en tête de nouveaux projets. Bisous et encore merci pour ton article et cette découverte

    1. je suis contente que l’article tes plu ! moi aussi j’ai la bougeotte, je suis présentement en congé de maternité. j’en profite donc pour me former dans plein de domaine ou j’ai envie de travailler.

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.